N°1 – Comme D’habitude par Didier Super

La reprise rigolote

Et ouais, Didier Super, rien que ça, pour les chanceux qui ne pas connaissent pas… C’est déjà trop tard. En fait je n’ai pas besoin d’expliquer pourquoi j’aime cette reprise, c’est un morceau de Claude François bordel, et c’est fait d’une façon tellement barrée que ça en est génial. En fait la raison de tout ça c’est que pour moi, la reprise, quelle qu’en soit la qualité, reste une reprise, je ne pense pas qu’une reprise ne pourra jamais être mieux que l’originale, et les gens qui pensent ça se trompent, c’est possible de faire mieux qu’un morceau avec le même matériau de base, mais ça n’est rien de plus que de la réécriture, la moitié du travail est déjà fait, au moins, la structure est déjà là, les accords, les paroles, le son… Soit vous prenez le tout tel quel, soit vous modifiez certains paramètres, mais c’est un travail assez minimaliste ce n’est pas parce qu’un morceau ne ressemble pas du tout à l’original que c’est une bonne reprise ou même qu’elle a demandé beaucoup de travail, un bon musicien saura toujours digresser de ce qu’on lui propose, donc le travail de reprise est assez faible, mais surtout il ne fait pas avancer la musique, c’est un peu l’option de la facilité pour le groupe de débutant de pouvoir jouer partout, mais imaginer si les groupes qu’on écoute tous avaient choisi la même option, si au lieu d’écrire ses morceaux Iggy Pop avait fait que des reprises parce que c’est plus simple pour pouvoir jouer à des concerts, et si au lieu d’écrire ses morceaux Jimi Hendrix faisait des… Bordel de Merde !!

Ok, son répertoire n’est pas miné de reprises, j’exagère, mais pour tempérer mon propos je pourrais dire que pas mal de monde partage mon opinion sur le fait que la reprise n’est que de la reprise et quelque chose de relativement passable dans le monde de la musique, mais c’est une opinion qui s’est vraiment propagée au cours du siècle dernier, principalement avec la musique rock et l’arrivée de la musique industrielle, le rock a apporté de son côté le fait qu’une formation écrive ses propres chansons, l’industrialisation quant à elle a revue le système de propriété, une chanson ne fait désormais plus partie d’une sorte d’inconscient collectif, mais elle appartient à une personne, celle qui l’a écrite, avant ça la musique était une entité assez difficile à délimiter, par exemple le morceau de Ram Jam Black Betty est attribué à Lead Belly, mais ce n’est certainement pas lui qui l’a écrit, le morceau est plus ancien, il est juste le premier à l’avoir enregistré, avant l’arrivée du rock une formation ne se posait pas la question de composer ou non ses morceaux, puisque les morceaux n’appartenaient à personne, c’est en tout cas le cas dans le jazz et le blues, l’énorme majorité des groupes de ces styles ne font que des reprises, même un groupe de jazz très connu, si vous allez le voir en concert il jouera forcement des standards à un moment, en classique c’est la même chose, peu de chefs d’orchestres composent, ils jouent principalement des morceaux déjà existants, donc en fait mon opinion sur la reprise s’applique surtout au rock et particulièrement à la musique du XXI° siècle, des personnes plus âgées ne partageront pas forcement mon avis, et c’est normal, les choses évoluent, en attendant je m’en vais reprendre une reprise de Hey Joe !

Page 10 | 9 | 8 | 7 | 6 | 5 | 4 | 3 | 2 | 1

Tagged with: , , , ,
Publié dans dossier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

derniers trucs
Catégories
%d blogueurs aiment cette page :