Frame (extrait de pensées numériques)

Les images se créent, les mots se transforment, les phrases prennent leur sens, les années défilent en quelques minutes. Un visage puis un nom, tout s’ordonne pour se désordonner dans les pensées, une recette méthodique du hasard, un chemin minutieux pour se perdre. Alors que les souvenirs fusent dans tous les sens je découvre dans les décombres de son bureau une boîte préservée du temps et de mes ravages. Des vieilleries qu’il adorait garder, un appareil photo argentique qu’il utilisait à de rares occasions et un album de famille de plus d’un siècle.

C’est là, cristallisé, imprimé pour toujours. Une image, un instant, un point de vue, une vérité.

Traîtrise mémorielle sur une empreinte d’innocence.

Une trace de pas au travers du regard subjectif de l’objectif, sourires figés, regards capturés. Le toi, le nous, les paysages, une vie immobile, un discours sans mots. Nostalgie légère d’une mélancolie photochimique, le diaphragme se resserre autour de nous.

Flash

Rires

Flash

Mouvement

Flou d’un souvenir usé, la mémoire s’érode mais les sensations restent.  Nos regards se perdent dans eux même en traversant l’album.

Lointain cliché, abîmé, mais sage, dessinant un visage, en nuances de grains. Relique d’un temps absent de ma peau, aussi rare que précieuse, un inconnu dont je suis la conséquence.

Les visages se sont multipliés, dilués dans un océan sans fond. Le souvenir s’est mué en donnée, l’image en écran.

Lassée d’enlacer la pellicule gelée dans un instant sans point, elle voyage de câbles en cartes, sous le regard curieux d’yeux assaillis. Peut-être qu’un jour la lumière reviendra chuchoter des mots positifs sur le négatif.

Tagged with:
Publié dans texte
One comment on “Frame (extrait de pensées numériques)
  1. MagBougia dit :

    j’aime tellement ^^ et tout pleins de mélancolie mais on sent l’espoir derrière 😀

    et je n’avais pas vu de tes écritures « pensées comme ceci », écrites comme ceci, je ne sais pas si tu vois ^^

    « Lointain cliché, abîmé, mais sage, dessinant un visage, en nuances de grains. Relique d’un temps absent de ma peau, aussi rare que précieuse »

    « Peut-être qu’un jour la lumière reviendra chuchoter des mots positifs sur le négatif. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

derniers trucs
Catégories
%d blogueurs aiment cette page :